My Cart
0,00
My Cart
0,00
Shop

Miel de Corse 200G | MARLENE HAHUSSEAU

7,00

Miel du Cap Corse AOP et AB

MARLENE HAHUSSEAU

Nous avons rencontré Marlène sur les conseils d’Olivier Bardin, producteur d’oignon de Sisco et d’une magnifique huile d’olive. Olivier m’avait fait goûter un des miels de Marlène lors de mon premier passage et je m’étais promis d’aller la voir lors de mon prochain voyage en Corse. Marlène, originaire du Loir-et-Cher, est littéralement tombée amoureuse de la Corse et en particulier du Cap.
La première rencontre de Marlène avec les abeilles remonte où elle travaillait avec une association d’éducation à l’environnement. L’idée était de faire découvrir aux enfants l’univers magique de la ruche et l’immense impact des abeilles sur notre environnement. Le sujet la passionne profondément. En 2011, elle constitue sa première ruche comme amateur. Trois ans plus tard, elle en a 12 et décide de sauter le pas! En 2014, après une formation et un stage chez un apiculteur bio et éleveur de reine), elle décide de s’installer comme apicultrice professionnelle. Elle trouve dans le Cap Corse un territoire encore préservé, une abeille et quantité d’espèces florales endémiques. Le rêve pour une apicultrice en somme. 
Dans le cadre d’un parcours à l’installation, Marlène devait atteindre 125 ruches pour prétendre au statut de jeune agriculteur. Elle finance ses 30 premières ruches avec le crowdfunding. Fin 2015, elle atteint les 125… avant de s’en faire voler 40… Malgré cette épisode désolant, elle continue. Elle finira par produire ses premiers miels pour notre plus grand bonheur. 
Marlène est vraiment engagée pour une agriculture paysanne et respectueuse de l’environnement. C’est une véritable passionnée de son métier, de l’univers des ruches et de sa région d’adoption. Les miels corses ont une véritable typicité, ceux de Marlène sont en plus d’une impressionante finesse et profondeur.
LE MIEL DU CAP
Marlène a aujourd’hui près de 300 ruches.
PHILOSOPHIE ET METHODES DE CULTURE
Elle transhume au gré des miellées en suivant les floraisons. Elle élève les reines et construit ses colonies. Marlène a par ailleurs fait le choix de l’agriculture biologique.
BIODIVERSITE
La Corse est un territoire encore préservé, avec une abeille endémique et où la qualité et la quantité des espèces florales endémiques ont permis la mise en place d’un des seuls AOC Miel de France : l’AOC Mele di Corsica. 
Une interdiction d’importer d’autres races a été mise en place pour préserver l’abeille corse qui est parfaitement adaptée à son milieu.
 
CLIMAT ET TERROIR
Le climat est méditérannéen. Plus encore que le reste de l’île, le climat capcorsin est particulièrement venteux. On y dénombre environ 300 jours de vent par an, le vent dominant étant le libeccio. Le climat et l’environnement de l’île permettent aux abeilles de sortir quasiment toute l’année…
La flore dans le Cap est absolument extraordinaire.  Le Cap Corse partage son royaume végétal entre maquis, forêts et zones humides, devenus des hauts-lieux de l’observation scientifique et de l’écologie. Pas moins de 21 plantes remarquables y sont recensées. De quoi susciter l’intérêt du Conservatoire du Littoral, qui y a acquis, entre 1984 et 2010, 670 hectares à la Pointe du Cap Corse (communes de Rogliano, Ersa ,Centuri et bientôt Morsiglia). Aux côtés du ciste, du myrte et de l’arbousier, poussent sur les terres capcorsines, la violette de Corse et l’endémique morisie à fruits enfouis. Si toutes deux fleurissent en hauteur et à sec de mars à juin, la verveine nodiflore, elle, préfère la lagune de Barcaghju, seule localité de France à en être pourvue.  les chênaies vertes et les crêtes asylvatiques du Cap Corse sont ainsi devenues des ZNIEFF (Zones d’intérêt écologique faunistique et floristique) et le vallon de Sisco, avec sa fougère géante unique en Europe, une zone spéciale de conservation.

 

18 en stock

Catégorie